« Visiter un camp de concentration n’immunise pas contre la haine »

À Berlin, la ministre fédérale de la culture, Monika Grütters (CDU), a estimé samedi 6 avril que la visite d’un camp nazi « devrait être obligatoire » pour les enseignants. Tandis que d’autres voudraient l’imposer aux élèves, l’ancien camp de Sachsenhausen prévient : la sensibilisation sous la contrainte pourrait être contreproductive. ... [Lire la suite]