Trois fauteurs de troubles maliens mis à l’index par l’Union européenne

(B2) Les 28 Etats membres de l'Union européenne ont décidé mercredi (9 janvier) de geler les avoirs et d'interdire de circulation dans l'Union européenne des responsables maliens considérés comme des « obstacles » à la paix. C'est la première fois que des noms maliens sont inscrits dans ce cadre de sanctions mis en place en […] ... [Lire la suite]