Russie, la mémoire mutilée du goulag

Théâtre de milliers d’exécutions lors de la Grande Terreur stalinienne de 1937-1938, la forêt de Sandarmokh, en Carélie, est le lieu d’une âpre bataille mémorielle. En quête d’un récit national glorieux, l’Etat russe préfère passer sous silence les crimes de la période communiste. La réécriture de l’histoire est un aspect essentiel de l’idéologie poutinienne. ... [Lire la suite]