PESCO : l’ouverture aux pays tiers n’est pas actée. Elle doit répondre à une volonté politique

(B2) Si plusieurs pays ont plaidé pour une ouverture assez nette aux pays tiers de la coopération structurée permanente (1), cette opinion ne semble pas vraiment partagée par d'autres, notamment les pays fondateurs de la PESCO, le quatuor composé de la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. On trouve là une divergence non pas uniquement technique, […] ... [Lire la suite]