« Personne ne sauve plus de vie en mer que l’Espagne », estime le ministre de l’intérieur espagnol

Selon Fernando Grande-Marlaska, les pays européens ne doivent pas se contenter du projet sur la répartition des migrants sauvés en mer, soumis aux Vingt-Huit mardi, pour renforcer la politique migratoire commune. ... [Lire la suite]