Paris pouvait-il interdire la visite du dirigeant italien Luigi di Maio ?

(B2) Paris pouvait fort bien interdire la visite du vice-président du Conseil italien Luigi di Maio s’il la jugeait inappropriée. Si on se réfère à la jurisprudence de la Cour de justice de l’UE La crispation nationale sur la venue d’un responsable politique de premier plan d’un État membre, comme celle qui surgit entre France et Italie, n’est pas une première. Des antécédents récents existent en Europe, notamment ... [Lire la suite]