Londres craint un « jeu d’échecs diplomatique » après l’arrestation par Moscou d’un Américain accusé d’espionnage

En détention depuis le 28 décembre, Paul Whelan détient la nationalité américaine, britannique et irlandaise. Il risque jusqu’à vingt ans d’emprisonnement. ... [Lire la suite]