« Les citoyens des pays de la zone euro ont découvert que la monnaie pouvait ne pas être un attribut régalien »

A la tête de la BCE, Christine Lagarde risque de devoir éventer la ruse française de l’euro, qui consistait à faire croire que l’Allemagne dictait les choix de politique monétaire, explique l’économiste Philippe Simonnot dans une tribune au « Monde ». ... [Lire la suite]