La Roumanie, un mauvais élève aux commandes de l’UE

À compter du 1er janvier 2019, l’Union européenne sera pilotée par la Roumanie, qui succède à l’Autriche pour les six prochains mois. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a exprimé ses doutes sur l’aptitude de la Roumanie à assumer cette présidence. à l’heure où l’UE doit rappeler à l’ordre Bucarest, notamment en raison de sa réforme de la justice controversée ... [Lire la suite]