La CEDH, dernier rempart contre l’arbitraire du pouvoir en Russie

Alors que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) vient de condamner, mardi 9 avril, les autorités russes à verser des dommages et intérêts à l’opposant Alexeï Navalny, les défenseurs des droits de l’homme demandent au Conseil de l’Europe de ne pas exclure la Russie de la justice paneuropéenne ... [Lire la suite]