Espagne: Pedro Sanchez et les «liaisons dangereuses» catalanes

Il n’y a pas eu de surprise hier, au Parlement espagnol. Comme prévu, le gouvernement a été mis en minorité sur son projet de budget. Une défaite attendue, le Premier ministre Pedro Sanchez ayant perdu le soutien de ses alliés indépendantistes catalans. Après un peu plus de huit mois au pouvoir, le chef de file du Parti socialiste ne peut donc plus gouverner et devrait appeler à l’organisation d’élections législatives anticipées au printemps. ... [Lire la suite]