En Suède, les dreadlocks d’une ministre défrisent la chronique

Amanda Lind, qui détient le portefeuille de la culture, est critiquée pour son CV de militante… et sa coiffure rasta. D’aucuns parlent même d’appropriation culturelle. ... [Lire la suite]