Dans les couloirs de l’Union européenne, le français résonne encore

Les cinq nouveaux chefs des instances de l’Union européenne sont francophones. Pas si étonnant au regard de la place du français dans la construction de l’Union. Une place particulière mise en danger, toutefois, par l’omniprésence de l’anglais. ... [Lire la suite]