Roumanie: ouverture d’une enquête après des violences contre des manifestants

En Roumanie, le parquet militaire a annoncé ce lundi 13 août l’ouverture d’une enquête suite aux violences commises lors de manifestations dans les rues de Bucarest vendredi soir. Durant cette marche de manifestants qui exigeaient la démission du gouvernement, plus de 450 personnes auraient été blessées. Des manifestations qui ont continué samedi et dimanche. Un peu plus tôt ce lundi, avant que le parquet militaire n’annonce l’ouverture d’une ... [Lire la suite]

Roumanie : des milliers de manifestants réclament la démission du gouvernement

Des milliers de Roumains se sont rassemblés dimanche 12 août dans le centre de Bucarest et dans plusieurs autres villes de Roumanie pour demander la démission de la Première ministre dénoncer la corruption au sein du gouvernement. ... [Lire la suite]

Roumanie: la police intervient violemment dans une manifestation anti-corruption

Entre 50 000 et 80 000 personnes, venues de toute la Roumanie et même de l’étranger, se sont rendues à Bucarest vendredi 10 août pour demander la fin du gouvernement de gauche et de la corruption qui gangrène le pays. Les gendarmes sont intervenus, à coup de canons à eau et de gaz lacrymogène. Résultat : plus de 450 blessés, selon la gendarmerie, dont une trentaine d’agents des forces de l’ordre. ... [Lire la suite]

Roumanie : intervention “brutale” de la police lors d’une manifestation anti-gouvernement

Les forces de l'ordre ont utilisé un canon à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser des milliers de manifestants à Bucarest. Le président Klaus Iohannis a condamné la violence excessive dont la police a fait preuve, selon lui. ... [Lire la suite]

Carnet (06.08.2018). EUNAFOR Med (discussion). Sanctions (Libye, Corée du nord, terrorisme). Yemen (négociations). Asie / Corée (Mogherini). Zimbabwe (élections). Comores (dialogue). UE-USA (Soja, groupe de travail). Gaza (eau potable). Asie (mousson). Grèce, Espagne (aide migrants). Débarquement (réunion). Pays-Bas (parquet européen). Pologne (Etat de droit). Grèce (démission). Roumanie (haute trahison). UE (langue de travail). Sommets (frais). France (IHEDN/DGA). Jobs (Mali, Iraq, Israël, Kosovo)

(B2) Parus récemment : Six entités qui ont participé à la construction du pont vers la Crimée sanctionnées par l’UE (blog) Relais à la tête de l’opération Sophia (blog) Essai réussi pour le drone solaire Zéphyr (blog) La revanche de Trafalgar L’opération Atalanta passe sous commandement espagnol… et français (blog) Trois journalistes russes assassinés en […]Cet article Carnet (06.08.2018). EUNAFOR Med (discussion). Sanctions (Libye, Corée ... [Lire la suite]

Catégorie(s) : Espagne, France, Grèce, Pays-Bas, Pologne, Roumanie

Viktor Orban en campagne contre l’Europe de l’Ouest et le libéralisme

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'est exprimé sur sa vision de l'Europe les 27 et 28 juillet derniers. Une première fois lors d'un entretien accordé au journal allemand Bild, puis lors d'une allocution devant la minorité hongroise de Roumanie. Point commun entre ces deux interventions : le Premier ministre hongrois s'est lancé dans un plaidoyer contre l'Europe de l'Ouest et en particulier la France. Il accuse celle-ci de vouloir ... [Lire la suite]

Où en est l’objectif de 2% de l’OTAN ? Trump dit-il vrai ?

(B2) Le président américain Trump le serine à tout bout de champ. Et ce devrait être un des sujets majeurs du sommet de l’OTAN les 11 et 12 juillet prochains : il faut dépenser plus pour la défense. Est-ce justifié ? Qui respecte aujourd’hui cet objectif ? Quelles sont les arrières-pensées du président Trump ? (crédit : DICOD / EMA) Qui respecte aujourd’hui l’objectif de 2% ? Le mouvement est engagé jure-t-on à ... [Lire la suite]

Roumanie: le président limoge la très populaire chef du parquet anticorruption

Après de longs mois de tensions politiques en Roumanie, le chef de l’Etat s’est finalement résigné à révoquer la très populaire chef du parquet anticorruption. Klaus Iohannis a fait de la résistance pendant près de six mois face au gouvernement de gauche, qui réclamait la tête de Laura Codruta Kovesi, mais il a finalement cédé. ... [Lire la suite]