Accord UE-Mercosur: les voix de la discorde

Le gouvernement français, confronté à l'inquiétude d'une partie de la population, a mis la pression mardi 2 juillet sur le Brésil, en affirmant que Paris n'était pas prêt à ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur si Brasilia ne respectait pas une série d'engagements. ... [Lire la suite]