A Bruxelles, au premier jour du procès Nemmouche, les deux thèses irréconciliables

Le Roubaisien est-il l’auteur des coups de feu qui ont tué quatre personnes au Musée juif de Belgique en 2014 ? Ou, comme vont l’affirmer ses conseils, une autre victime d’un complot ourdi pour camoufler les assassinats ciblés d’un couple d’Israéliens ? ... [Lire la suite]